Menu Fermer

Test de Microsoft Flight Simulator, voler n’a jamais été aussi amusant !

2020 a été une année quelque peu tiède pour les jeux, à juste titre en raison de la pandémie du COVID-19 et de plusieurs reports dans l’industrie. Cependant, le tout nouveau simulateur de vol de Microsoft est une surprise totale et, soit dit en passant, un excellent titre pour les périodes d’isolement social. C’est vrai, voler virtuellement est beaucoup plus incroyable qu’il n’y paraît, même si c’est encore complexe.

Volez, volez…

Et franchement, comment commencer à parler d’un simulateur d’avion ? J’avoue que plus difficile que l’élaboration de ces mots était ma difficulté à déchiffrer les commandes d’un Boeing. Et en y repensant, je ne pense pas l’avoir déchiffré jusqu’à présent.

Flight Simulator n’est pas un jeu facile. Le développeur Asobo Studios (A Plague Tale : Innocence) a essayé de faire une simulation la plus proche de la réalité possible. Nous parlons d’un simulateur très complet pour les passionnés d’aviation, et il est étonnant de voir à quel point ce titre peut être réaliste dans le domaine du gameplay.

Conçu non seulement pour les experts en vol, Microsoft Flight Simulator propose également une gamme intéressante d’options visant à faciliter l’accès aux pilotes novices. Cependant, même si ces options existent, ne croyez pas qu’il soit si facile de faire décoller votre avion de la piste. Après un long processus d’adaptation, je pense qu’il m’a fallu environ une heure avec mon avion pour le faire décoller sans causer de dommages virtuels catastrophiques à l’aéroport.

Persistant, j’ai continué mon épopée vers le ciel, et après quelques heures de plus, j’ai… causé un possible accident catastrophique à Lisbonne. Eh bien, encore une fois, après un entraînement supplémentaire, des échecs, des chutes, de la frustration, j’ai réussi à faire un parcours complet depuis le détroit de Gibraltar, en passant par la mer Méditerranée, jusqu’à un aéroport de Dubaï.

Et c’est le plus grand atout de Microsoft Flight Simulator. Le jeu utilise une technologie de streaming par satellite et de cartographie par Bing, en hébergeant ces informations sur des serveurs Azure pour générer la carte, ou plutôt : le monde. Le simulateur de vol est capable de vous placer n’importe où sur la planète grâce à cette technologie, et présente au joueur un écosystème surréaliste de lieux et d’environ 37 000 aéroports disponibles. C’est hallucinant !

Comme tout le monde, ma première idée était de trouver où je vis. À ma grande tristesse, ce n’était pas possible, mais il était possible de voler littéralement au-dessus et de trouver des points que j’avais déjà fréquentés, comme un centre commercial et mon université.

Bien sûr, plus nous sommes proches du sol, moins la fidélité aux détails est grande, car il serait extrêmement difficile de rendre exactement toutes les constructions des villes gigantesques. Cependant, Microsoft Flight Simulator est l’un des plus beaux jeux de la génération. La richesse de tous les sites ou lieux touristiques dont nous n’avons jamais entendu parler impressionne. En fait, certains points spécifiques ont été créés manuellement pour assurer la fidélité des détails.

Toute la liberté donnée par le jeu m’a permis de passer le dernier week-end immergé dans ce monde de l’aérodynamique. Promenez-vous avec un petit avion autour du Mont Fuji, ou observez la pampa. Voyagez de Killimanjaro aux pyramides d’Égypte, aux Alpes suisses, et quittez le Mont Everest pour le Taj Mahal. Les possibilités sont infinies. Ils sont à couper le souffle.

Un monde magnifique…

Il n’y a pas moyen de mettre en avant un aspect négatif de la qualité graphique de Microsoft Flight Simulator. Il y a quelques problèmes, des bugs mineurs, des pépins, mais rien qu’un patch de correction dans la version ne puisse résoudre. Et cela m’a beaucoup surpris. Un jeu avec toutes ces prémisses ne présentant pas de gros problèmes est vraiment très satisfaisant.

Toute la splendeur photoréaliste du projet n’est pas seulement présente dans les terrains. Il existe d’innombrables possibilités pour le climat, le brouillard, la pluie, etc. Même le jeu utilise des technologies en temps réel pour déterminer les conditions atmosphériques de certains endroits. S’il pleut à Tokyo, vous pouvez jouer sous la pluie, tout comme si Londres était ensoleillée, vous jouerez sous un beau soleil.

De plus, ce système « en direct » m’a réservé une surprise. En ajustant les paramètres d’un vol vers l’aéroport de Congonhas, j’ai remarqué que la carte marquait un petit avion sur le globe avec une numérotation. Je l’ai googlé, et oui, cet avion était réel et se dirigeait vers Guarulhos. Cela peut ne pas sembler si surprenant pour beaucoup, mais découvrir que j’étais immergé dans le jeu de cette façon était vraiment amusant.

Mayday, mayday !

Aussi incroyablement beau que soit Microsoft Flight Simulator, il a un prix, et pour les joueurs de PC, deux en fait. Le prix du jeu est d’environ 69€ pour sa version Standard, et de 119,99€ pour la version Premium. La grande différence de ces éditions correspond au nombre d’avions et d’aéroports créés de toutes pièces, soit 20 avions en Standard, 30 en Deluxe, et 20 et 40 aéroports détaillés, respectivement.

Flight Simulator (PC)
Microsoft Flight Simulator Deluxe Edition | Téléchargement PC - Code
Microsoft Flight Simulator Premium Deluxe Edition | Téléchargement PC - Code

Un autre facteur important avant d’acheter Microsoft Flight Simulator est de bien s’assurer que votre machine soit assez puissante pour lancer le jeu. Et ce n’est peut-être pas une tâche si facile.

Exigences minimales

  • Processeur : AMD Ryzen 3 1200 ou Intel Core i5-4460 ;
  • Carte vidéo : AMD Radeon RX 570 ou Nvidia GeForce GTX 770 ;
  • Mémoire RAM : 8 Go ;
  • Espace disque : 150 GB ;
  • Vitesse de l’Internet : 5 Mbps.

Exigences recommandées

  • Processeur : AMD Ryzen 5 1500X ou Intel Core i5-8400 ;
  • Carte vidéo : AMD Radeon RX 590 ou Nvidia GeForce GTX 970 ;
  • Mémoire RAM : 16 Go ;
  • Espace disque : 150 GB ;
  • Vitesse Internet : 20 Mbps.

Exigences recommandées pour obtenir la meilleure qualité graphique

  • Processeur : AMD Ryzen 7 Pro 2700X ou Intel Core i7-9800X ;
  • Carte graphique : AMD Radeon VII ou Nvidia GeForce RTX 2080 ;
  • Mémoire RAM : 32 Go ;
  • Espace disque : 150 Go (SSD) ;
  • Vitesse Internet : 50 Mbps.

Laissant cela de côté, il est important d’aller à l’essentiel : Microsoft Flight Simulator est un jeu lourd. Les petites configs, qui ont même 8 Go de RAM, ou même le Core i5 4460 recommandés dans les spécifications minimales peuvent avoir des problèmes pour faire fonctionner le jeu. Dans nos tests, le titre a tiré une moyenne de 10 Go de RAM et a facilement mis un Core i5 6600 à 100% d’utilisation.

Il est incontestable que les simulateurs sont des jeux qui nécessitent souvent un bon matériel pour être joués, mais Microsoft Flight Simulator ne rend pas justice à ce qui est exigé comme minimum. Par conséquent, cela peut être un problème pour certains utilisateurs, et j’espère que des corrections liées à l’optimisation seront bientôt publiées pour minimiser ces impacts.

Nous recommandons quelques cartes vidéo spécifiques pour faire face à ce simulateur, en fonction de la qualité graphique souhaitée :

Minimum : GeForce GTX 1650 Super

Recommandé : GeForce GTX 1660 Super ou GeForce RTX 2060

Ultra 4K recommandé : Geforce RTX 2080 Super

👍
Le Top
EVGA GeForce RTX 2080 Super Black Gaming, 08G-P4-3081-KR, 8GB GDDR6
🥇
Qualité / Prix
PNY Carte Graphique GeForce GTX 1660 Super 6GB Double Ventilateur
🏷️
Le meilleur prix
MSI GeForce GTX 1650 Ventus XS OC 4GB GDDR5 Carte Graphique, 896 Core, 1485 MHz GPU, 1740 MHz Boost Noir/Argent

Conclusion

Il n’y a pas grand-chose d’autre à dire sur Microsoft Flight Simulator. Le jeu va en surprendre plus d’un et mettre en lumière les simulateurs de vol. En fait, le titre d’Asobo est tellement captivant, qu’on a du mal à décrocher.

Microsoft Flight Simulator est non seulement l’un de mes jeux préférés de 2020, mais aussi l’un des plus captivants, amusants et addictifs auxquels j’ai joué ces derniers mois. Ce n’est pas une expérience pour tout le monde en raison de sa courbe d’apprentissage assez ardue, mais elle mérite certainement votre attention. Après tout, ce seront peut-être les seuls avions sur lesquels vous voyagerez encore pendant quelques mois.

Le jeu est également disponible sur Xbox One et Steam.

Flight Simulator (PC)
Microsoft Flight Simulator Deluxe Edition | Téléchargement PC - Code
Microsoft Flight Simulator Premium Deluxe Edition | Téléchargement PC - Code

Ces articles vont vous plaire