Menu Fermer

Crash Bandicoot 4 : It’s About Time – Un plaisir familier avec une touche de modernité

Jouer à la trilogie de Crash Bandicoot N. Sane a été un vrai plaisir, mais je n’étais pas sûr que cela soit dû à la nostalgie ou parce que c’était un jeu de plateforme vraiment bon. Avec Crash Bandicoot 4 : It’s About Time, c’est définitivement la qualité du jeu qui va nous procurer du plaisir et pas seulement la nostalgie.

Snow Way Out est le premier niveau que l’on découvre. Il se déroule dans la 11e dimension (1954) et se déroule évidemment dans un environnement enneigé. Le niveau fait découvrir le Kupuna-Wa qui permet à Crash de ralentir le temps, ce qui est utile pour atteindre les caisses avant qu’elles ne disparaissent, mais également pour ralentir les chutes de plateformes afin de pouvoir de ne pas chuter.

Crash Bandicoot 4

Le masque est également essentiel pour résoudre le niveau de distorsion, qui est incroyablement difficile à réaliser. Il nécessite l’utilisation d’une boite avec point d’exclamation pour passer à travers une série de boîtes Nitro.

En fait, le jeu tout entier à l’air plus difficile que jamais. Je craignais que le jeu perde de sa difficulté avec le « modern mode », un autre mode de difficulté qui supprime les Game Over traditionnels de la série et le système de vie limitée, et replace simplement les joueurs au début du dernier point de contrôle à chaque fois qu’ils meurent. Le jeu garde tout de même sa difficulté et son challenge, sans la frustration des précédents épisodes.

Dans ce mode, les vies supplémentaires sont remplacées par des caisses Golden Wumpa, donc il y a toujours cette difficulté supplémentaire. Un mode rétro existe toujours dans le jeu, avec les Game Over et l’obligation de recommencer tout le niveau quand on perd.

Crash Bandicoot 4

Le jeu est similaire à la trilogie N Sane. Le crash semble un peu plus flottant, mais les zones de jeu sont assez similaires. Le jeu semble avoir plus de zones ouvertes que tous les autres jeux Crash précédents. Il y a toujours le même défilement latéral familier et les séquences de couloirs régulières, mais il y a aussi plus de verticalité qui fait que Crash monte et descend d’un côté à l’autre dans certaines zones.

Les niveaux individuels sont plus longs que dans les jeux précédents, avec plus de Wumpa et de caisses à collecter que jamais auparavant. Il faut un certain temps pour passer les niveaux, même sans tout collecter.

Le jeu est absolument magnifique, avec des effets visuels qui se produisent partout. Une partie de l’environnement est vraiment dynamique avec par exemple des explosions au loin, qui font même réagir Crash qui peut s’arrêter et fixer la scène.

Le niveau Dino Dash, qui se situe dans la dimension Eggipus (88 millions d’années avant Jésus-Christ). C’est un niveau assez différent avec par exemple un gigantesque T-Rex qui court après Crash. Il est familier dans le sens où nous avons déjà vu ce genre de niveau dans presque tous les jeux Crash, mais il y a plus d’obstacles sur le chemin, le niveau étant interrompu par des segments des obstacles qui semblaient sortir tout droit de Ratchet et Clank.

Crash Bandicoot 4

Ce niveau a introduit le deuxième masque, Lani-Loni, qui peut faire entrer et sortir des objets du monde par phase. Comme pour le Kupuna-Wa, cette capacité est utilisée pour de nombreux puzzles, mais elle est également essentielle pour passer le niveau. Elle est surtout nécessaire pour faire des sauts de haut en bas, mais aussi pour faire entrer et sortir des objets du monde à la volée.

Crash Bandicoot 4

Le dernier niveau est en fait une autre version de Snow Way Out, avec le Dr Neo Cortex comme personnage jouable. Le niveau finit par se rejoindre là où commence le segment Crash, mais pour une bonne partie du niveau, vous jouez le rôle du Dr Neo Cortex, qui est complètement différent de Crash.

Premièrement, il ne peut pas faire de double saut. Heureusement, il dispose d’une arme qui peut non seulement transformer les ennemis en plateformes (encore une autre référence à Ratchet and Clank), mais il peut aussi les transformer en plateformes rebondissantes gélatineuses. Une fois de plus, Toys for Bob a fait un excellent travail en s’assurant que vous devez utiliser toutes ces capacités pour obtenir chaque caisse et chaque fruit Wumpa dans le jeu.

Le travail effectué sur Crash Bandicoot 4 : It’s About Time semble prendre la bonne direction. C’est comme un Crash classique, avec quelques retouches pour le faire ressembler à un jeu de plateforme moderne. C’est toujours aussi difficile, mais plus accessible, et l’aspect visuel est absolument époustouflant.

Crash Bandicoot 4 : It’s About Time sort le 2 octobre sur PS4 et Xbox One et il est déjà disponible en précommande.

Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4)
Crash Bandicoot 4 : It's About Time (Xbox One)

Ces articles vont vous plaire